You are here

Chine : les organisations sociales face à l’Etat

Created date

Tuesday, November 24, 2009 - 02:45


Soixante ans après la fondation de la République Populaire de Chine, trente ans après le démarrage de la politique de réforme et d’ouverture, vingt ans après l’événement tragique du 4 juin 1989, les organisations sociales chinoises restent toujours sous le contrôle du gouvernement, leurs champs d’action privilégiés relèvent de l’environnement et de la fourniture des services sociaux. Elles sont perçues bien plus comme un secteur utile, bien qu’hétérogène, à la stabilité de la société que comme une force d’opposition ou de contestation, capable de défier l’autorité de l’Etat.

La politique générale du gouvernement chinois à l’égard des organisations sociales se réduit à deux mesures. La première est d’organiser la société civile plutôt que de la laisser s’auto-organiser afin d’éviter que la démarche non gouvernementale ne devienne un instrument dans la main des acteurs non étatiques et échappe au contrôle du gouvernement ; la deuxième est de se substituer à la société civile par le biais des organisations collaboratrices et contrôlables, de faire en sorte que la société et l’Etat se confondent au lieu de favoriser une société autonome et d’en faire un partenaire.

Il s’agit pour le gouvernement d’une autorégulation dans de nouvelles conjonctures sociales caractérisées par la transition de l’économie planifiée vers l’économie de marché, de la « société totale » vers une société dite pluraliste. D’un côté, une société civile tente de s’organiser, d’acquérir une certaine autonomie, de l’autre l’Etat essaye de reprendre en main le contrôle de la société par une administration décentralisée. Dans les deux cas, la société civile est de plus en plus reconnue comme une force réelle nécessaire à la stabilité et au développement de la Chine.


Attached files pdf_China_-_las_organizaciones_sociales_frente_al_Estado.pdf ( B)  pdf_Chine_-_les_organisations_sociales_face_a_l_Etat.pdf ( B) 

By 陈力川 Chen Lichuan

Chen Lichuan est chroniqueur de la revue {Dialogue Transculturel,} directeur de l’Association {Culturemedia} et animateur du Pôle de travail sur la gouvernance en Chine en lien avec la Fondation Charles Léopold Mayer pour le Progrès de l’Ho...

Drupal 7 Appliance - Powered by TurnKey Linux