You are here

Title

OMC et Gouvernance

Created date

Wednesday, October 21, 2009 - 06:12


(Version provisoire, 2009)

« Trouver des solutions mondiales pour des problèmes mondiaux », tel pourrait être le slogan exprimant ce besoin d’une nouvelle forme de régulation mondiale, résultat d’une certaine refonte de la gouvernance mondiale actuelle. « Dans la nouvelle gouvernance, les acteurs de toute nature et les institutions publiques s’associent, mettent en commun leurs ressources, leur expertise, leurs capacités et leurs projets, et créent une nouvelle coalition d’action fondée sur le partage des responsabilités ».

Il existe une abondante littérature sur l'inefficacité des institutions internationales existantes. La création de nouvelles institutions ne risquerait que d’accroître l’inefficacité déjà observée. Une réforme des principes de fonctionnement des institutions supranationales qui viserait à les rendre véritablement légitimes doit être la voie à suivre. C’est en suivant ce fil conducteur que l’on pourra redéfinir les priorités quant à l’intervention de l’OMC sur le commerce mondial.

Selon Ernesto Zedillo , l’OMC est le seul instrument qui puisse être utilisé pour fournir ce bien public mondial qu’est le commerce multilatéral non discriminatoire. Il y a, par ailleurs, un fort besoin de mécanismes de gouvernance qui soient véritablement efficaces et qui permettent d’arbitrer de manière légitime les différents Etats et leurs intérêts souvent divergents. Il faudrait aussi, pour renforcer la gouvernance mondiale, un mécanisme d’observation et de surveillance capable d’identifier les problèmes et nouveaux défis mondiaux, d’en établir une hiérarchie et de coordonner les stratégies d’action au niveau mondial pour tenter de les résoudre.

Les Objectifs du Millénaire pour le Développement de l’ONU font partie des initiatives qui vont dans ce sens. Malheureusement, une telle initiative a de tel relents d’« assistance humanitaire » qu’on se demande s’ils servent réellement la cause du développement.


Attached files pdf_464_prov_Osorio_Ponce_-_OMC_et_GM.pdf ( B)