You are here

Déclaration des peuples pour la souveraineté alimentaire

Created date

Tuesday, October 30, 2007 - 20:05

La nourriture et l'agriculture sont essentielles partout, tant pour une production et un approvisionnement en nourriture saine suffisants, qu'en tant que fondement des communautés, des cultures et de milieux sains. Tout cela est actuellement sapé par l'accélération croissante des politiques néolibérales promues par les pouvoirs politiques et économiques dominants. Cette déclaration présente quelques propositions alternatives, favorables aux besoins des populations.
Au lieu d'aider les peuples du monde à se nourrir, les institutions mondiales telles que l'Organisation mondiale du commerce (OMC), le Fonds monétaire international (FMI) et la Banque mondiale dirigent un système qui privilégie la production pour l'exportation, accroît la faim et la malnutrition mondiales, et éloigne les populations par millions des bénéfices et des ressources de production telles que la terre, l'eau, la pêche, la semence, la technologie et le savoir faire. Un changement radical est nécessaire d'urgence.

Ce document trace les lignes et les propositions nécessaires pour mettre en oeuvre un tel changement. Parmi elles, tout d'abord, il déclare la souveraineté alimentaire des peuples en tant que droit. Pour garantir l'indépendance et la souveraineté alimentaire des populations de la planète, il faut produire la nourriture à partir de systèmes de production diversifiés et liés aux communautés.

Deuxièmement, les normes du commerce doivent garantir la souveraineté alimentaire. Le commerce mondial ne doit pas présider aux objectifs locaux et nationaux de développement économique, social, environnemental et culturel. Ensuite, il faut arrêter les politiques agricoles et alimentaires néolibérales, ainsi que les pratiques de dumping.

Enfin, comme complément au rôle des gouvernements locaux et nationaux, il faut incontestablement un nouveau cadre international alternatif pour la régulation multilatérale de la production et le commerce durables pour la de nourriture, la pêche et autres biens agricoles. Ce document présente quelques principes à respecter pour que cela puisse se faire, tels que la souveraineté alimentaire des peuples, le droit à la protection des marchés domestiques, le principe de précaution, de vrais mécanismes internationaux de participation démocratique, la priorité à la production alimentaire domestique, entre autres.

Source: Site web des Peuples pour la souverainété alimentaire


Attached files pdf_0070_Peoples_Food_Sovereignty_Statement_-_ENG-2.pdf ( B)  pdf_0070_Peoples_Food_Sovereignty_Statement_-_SPA-2.pdf ( B)