You are here

Title

50. Le ressentiment et la gouvernance mondiale


Parler de ressentiment n’est pas chose aisée. Soulever la question est déjà ardu, car elle prête souvent à des malentendus et remue des sentiments confus et contradictoires. Dans cette rencontre, nous avons décidé de dévoiler des questions fréquemment occultées pour ce qui est des relations entre les pays et les peuples. Lors du traitement des conflits, on souligne en effet très souvent les négociations territoriales, les accords diplomatiques ou douaniers, mais on laisse de côté une des questions fondamentales à l’origine du conflit : le ressentiment. Ce Cahier de propositions a été réalisé suite à un séminaire sur le sujet au Chili en 2008. Ses conclusions restent aujourd'hui entièrement pertinentes.